Création culinaire et création oenologique

Qui dit bon repas, dit bien sûr des plats appétissants et savoureux. Mais on ne saurait en rester là. Le vin est bien souvent un élément essentiel qui permet de sublimer un goût, de souligner un contraste, de renforcer une persistance. Toute création culinaire aime à s’appuyer sur un accord mets vins, que ce soit le vin qui vienne accompagner un plat ou que ce soit un vin qui suggère les ingrédients qui sauront agréablement le révéler.

Création culinaire et oenologique

Jeudi soir dernier, une dégustation de champagne avait lieu dans le magnifique cadre de la villa Émerige du 16e arrondissement de Paris : les champagnes des vignerons, c’est-à-dire les caves de Champagne et les vignerons indépendants, pas de négociants. Cela permet de rencontrer des créateurs, des créateurs de vins, proches de leurs produits. C’est l’occasion de prendre quelques photos culinaires ou presque. L’ambiance semble s’être réchauffée au cours de la soirée, le côté fastueux et imposant du lieu a peu à peu laissé place à une ambiance plus festive. Sans doute les effets de quelques bulles qui n’ont pas fini dans les crachoirs ou de la tendreté de l’agneau mariné dans des raisins de vigne, préparé par un jeune chef étoilé Benallal Akrame pour ne pas le citer (restaurant Akrame, 75016).

dégustation culinaire
Dégustation de champagne, toujours un événement culinaire

Photographie de reportage moins habituelle que de la photographie culinaire sur le site de S’cuiz in. Mais pourquoi ne pas décrocher un appareil de son pied et de sa chambre numérique pour le sortir du studio photo paris et lui faire prendre l’air et les bulles ?

dégustation champagne de vignerons
Pas de fête sans coupette...

Quelques bulles particulières pour mon ami Sébastien Petiteaux, directeur commercial des caves Charles Collin. À noter son succès fou auprès de la gente féminine, tandis que certains hommes semblent rester sceptiques devant un verre d’eau vide (mais ne jamais se fier aux apparences…) ! Il faut dire que Sébastien sait écouter et obliger celles (et ceux) qui dégustent les champagnes Charles Collin. J’avoue que la cuvée Charles Millésime 2004 m’a beaucoup séduite et je vous invite très vivement à tester. Pas bien loin de Fontette, le domaine de  Charles Collin, toujours dans les côtes de Bar, se trouvent Les Riceys et le champagne Chevrolat. Michel Chevrolat et sa femme en personne, sur cette photo. Si vous faîtes une petite virée dans les côtes de Bar, voici donc quelques suggestions d’étapes agréables.

Merci Sébastien pour cette très agréable invitation.

 

17 septembre 2012
PARTAGER

Commentaires (1)

  • Jean-Claude 16 mai 2013 at 12 h 59 min
    Toujours de très bons moments ces dégustations et celles-ci n'est pas en reste.

Répondre

4 × 2 =