Recette de sauce vierge revisitée

Quand le temps est gris, que tout semble maussade, il existe quelques petites astuces pour illuminer les journées. Saupoudrer du soleil dans les assiettes : la vie est égayée, l’appétit est ravivé. La magie opère en 3 temps. Déjà, la création culinaire doit être inspirée, rêveuse… Pourquoi ne pas surfer sur une sauce vierge revisitée avec des fruits gorgés de fin de saison (la photo culinaire ayant été prise début septembre) ? Puis au styliste culinaire de rendre le plat coloré et juteux, frais et chaleureux  Enfin, un petit rai de soleil vient souligner le stylisme culinaire déjà ensoleillé  et ajouter sa touche radieuse dans la photographie culinaire. (Ce n’est pas le soleil qui passait par les verrières hautes du studio photo paris).

Maquereau mi-cuit (mi-cru ?) en sauce vierge exotique

 

maquereau en sauce vierge
Maquereau mi-cuit mi-cru

Pour la sauce vierge « exotique », colorée et délicieuse, suave comme un séjour par les îles vierges au climat idyllique (sauf en cas de tempête ravageuse) : des tomates charnues, juteuses et goûteuses mondées (pelées), épépinées et concassées + des fraises à la texture proche, fondantes sans être molles, juteuses + des herbes aromatiques (basilic, menthe, coriandre, cerfeuil, estragon, aneth… au goût) + des épices ou des condiments (graines de coriandre indienne plus acidulées et plus ovalisées que les graines de coriandre arabe ou brunoise de peau de citron confit ou gingembre râpé ou zeste d’agrumes râpé ou graines de vanille) +  une échalote ou un petit oignon doux émincé finement + un trait de jus de citron jaune ou vert, de vinaigre doux ou de verjus + huile d’olive.

Pour la cuisson ou plutôt la mi-cuisson du maquereau : veiller à bien retirer les arêtes des filets (ce n’est vraiment pas agréable que le palais soit titillé par de petites aiguilles), étaler les filets dans un grand plat et les mouiller avec un vin blanc porté à la limite de l’ébullition, ajouter un peu de jus de citron pour poursuivre la cuisson (par l’acidité). Le maquereau se mange aussi bien cru (sushis) que cuit (maquereaux en boîte), à chacun de s’approprier la tendreté de sa chair. Assaisonner le liquide de cuisson et laisser le poisson cuire dans ce liquide jusqu’à la consistance souhaitée. Égoutter avant de servir.

 

19 octobre 2012
PARTAGER

Répondre

2 + treize =