Recette de pâte indienne à tout faire

La cuisine c’est l’art d’utiliser les restes. Je ne le redirai jamais assez. Des boîtes de conserve qui s’ennuient dans le placard aux légumes juste achetés au marché ou qui commencent à s’étioler dans leurs corbeilles en passant par les produits des rayons frais qui ont enclenché leur horloge interne, tic tac en fonction de leur DLUO ou DLC… voici les ingrédients à composer en toute création culinaire. La cuisine, c’est aussi de l’astuce, anticiper et préparer des « recettes à tout faire« . Le stylisme culinaire, c’est encore de l’astuce, préparer une même recette en donnant l’impression d’en proposer plusieurs. La photo culinaire, c’est toujours de l’astuce, assurer de la cohérence dans une série de photographie culinaire.

Le petit plus : les herbes aromatiques et les graines germées. C’est ce qui fait bien souvent toute la différence, c’est une touche de croquant ou de fraîcheur dans la dégustation, c’est ce qui équilibre une composition pour le stylisme culinaire, dirige le regard, c’est ce qui accroche la lumière, qui assure le contraste dans la photo culinaire. Et surtout, c’est excellent  pour la santé

Recette facile de pâte à tout faire

recette rapide pate à tout faire
fonds de tarte à croustillants, pour varier les plaisirs

Comment faire manger des légumes sans proposer un gros plat de légumes cuits à la vapeur (qui malheureusement en desespère plus d’un) ? Comment glisser quelques morceaux de viande cuite, des tranches de charcuterie et poisson (ici saumon Labeyrie bio) ? Comment donner une belle fin de vie à des bocaux entamés de légumes en conserve (olive, maïs, artichaut, tomates confites) ? La solution, ce sont les pâtes à tout faire : fond de tartes cuites au four, chaussons revenus à la poêle, beignets frits en garniture de salade légère… La pâte est à étaler finement, à découper avec des emporte-pièces ou avec des roulettes crantées ou non puis à utiliser selon l’inspiration.

La pâte à tout faire : comme le principe du naan, réunir la farine, des épices ou des herbes aromatiques séchées, du sel (5 g de sel / 250 g de farine – le curcuma, c’est beau et bon pour la santé)  au fond d’un bol, arroser du liquide (eau, bouillon, yaourt végétal ou animal, lait fermenté) (un peu plus de la moitié en poids de la farine), bien battre pour développer l’élasticité du gluten (avec le batteur K par exemple) et laisser reposer la pâte enveloppée dans du film alimentaire (12 h c’est bien).

Les légumes : cuits de façon express au four à micro-ondes avec un peu d’eau, d’huile, du sel et du poivre  (courgettes), glacés à la sauteuse avec un peu de sucre ou de sirop et du vinaigre (navets)… ou crus (endives) !

La sauce ou la vinaigrette : aux épices torréfiées (graines de cumin, graines de fenouil…), huile et vinaigre ou jus acide aromatiques au goût.

 

31 octobre 2012
PARTAGER

Répondre

11 + deux =