Création culinaire en couleurs printanières

Dans le cadre d’un travail pour les fromages d’Auvergne, création de recettes, stylisme culinaire suivi de photo culinaire, nous avons fait la connaissance d’un nouveau partenaire monbento. À Clermont Ferrand, vous aurez toutes les chances de déguster du Saint-Nectaire, du bleu d’Auvergne, de la fourme d’Ambert, du Cantal (jeune, entre-deux ou vieux) et du Salers. Vous aurez aussi toutes les chances de les déguster en bento car Clermont Ferrand est aussi le siège du site monbento.

Au studio photo paris de S’cuiz in, nous avons laissé se manifester la part nature, proche et amoureuse du terroir, et l’avons exprimé dans le stylisme et la photo culinaire, pour redonner le goût de ces 5 fromages et leur donner le bon goût de l’authenticité. Les recettes de cuisine se devaient d’être simples relevant parfois du snacking, du grignotage, de repas vite prêts. Les bentos étaient donc plus que bienvenus pour caler les goûteux petits bouts de fromages en stylisme culinaire. D’autant bienvenus qu’avec les boîtes gaies et colorées de monbento, la photo culinaire est toujours plus souriante !

Aliments colorés et stylisme culinaire

stylisme-culinaire-aliments-colores
Crudités colorés à picorer

Il était hors de question de passer des heures en design culinaire ou en stylisme culinaire pour sculpter des légumes, décorer des oeufs cuits durs, mouler du riz. C’était précisément à l’inverse du brief original. Même si les « vrais » bentos, c’est à dire les préparations culinaires japonisantes, sont de véritables oeuvres d’art éphémères et des régals en photo culinaire, à l’agence nous avons pris le parti de prendre le bento comme une boîte à manger (BAM !) encore appelé lunch box (so British !) ou gamelles (merci les anciens !) : une boîte regorgeant d’astuces pour contenir couverts, sauce et surtout les aliments bien ordonnés ou tassés façon « j’y-fous-tout ». De la maman japonaise qui prépare au matin, avec amour, les surprises à manger pour le déjeuner de toute la famille à l’ouvrier qui, la veille au soir, prélève un peu du dîner pour préparer son en-cas du lendemain, le principe est le même. Le bento ou la gamelle permettent d’apporter le repas du midi pour se ravitailler sur le lieu du travail. C’est souvent plus sain, plus économique, plus équilibré et se présente souvent en repas froid. C’est aussi parfait aussi pour conserver la ligne dans les bureaux en faisant la part belle aux crudités et cuidités.

Photo culinaire : Radis green meat, radis red meat, betterave chioggia, betterave jaune, sauce aigre-douce au coing et cassis se glissent facilement dans un bento mais seront également à leur place dans une coupe pour un apéro sortant de l’ordinaire. Salade « j’y-fous-tout », batavia, endive, haddock fumé, pomme verte, céleri râpé, céleri cuit, raisin red-globe, vinaigrette au yaourt brassé façon sauce cocktail.

1 avril 2013
PARTAGER

Répondre

11 + onze =