Photo culinaire, viande maturée 50 jours

À l’agence, nous aimons ce qui est bon et de qualité. Les ingrédients dont l’excellence parle à nos palais excitent la création culinaire, développe l’envie de donner envie au styliste culinaire, inspire la lumière au photographe culinaire ou joue tout son rôle en video culinaire. Les bons ingrédients incitent à la communication culinaire et au partage.

Yves-Marie Le Bourdonnec, boucher d’Asnières, s’est taillé un beau morceau de notoriété pour sa viande de qualité exceptionnelle. Dans le filet s’il vous plait ! Les restaurants de burgers tendance Blend, notamment, ont fait appel à lui pour leur viande hachée sans parler de nombreux chefs réputés. À l’agence de création culinaire S’cuiz in, nous étions très partants pour une petite virée par Asnières, afin de mettre des saveurs et des couleurs sur les rumeurs.

Photographe culinaire gourmand et curieux

Mais le hasard fait parfois bien les choses. Tim Sautereau s’est installé dans le 18e, à deux pas du studio photo culinaire S’cuiz in. Un changement de vie pour lui aussi, l’attrait d’une activité plus concrète, l’art de découper et « bichonner » la viande. Il la dégrossit et la fait maturer pour prolonger le travail attentionné des éleveurs (les mêmes que Yves-Marie Le Bourdonnec). Les résultats de tant de respect et de connaissance professionnelle : une dégustation de produits d’exception aux saveurs démultipliées et à la tendreté incomparable.

Photo culinaire de viande crue
À saupoudrer de curiosité…

Après avoir admiré la jolie boutique de Tim Sautereau, au 25 rue Ramey, avec sa chambre de maturation où volettent les étiquettes de début de vieillissement, nous avons craqué pour deux morceaux très différents (de première catégorie) ayant patienté pendant 50 jours dans la chambre. Bien sûr, un photographe culinaire ne peut pas s’empêcher de prendre une viande si bien persillée, et le styliste culinaire est parti sur une ambiance simple voire rustique. Cela nous a paru cohérent. Quant à la création culinaire à partir d’une viande exceptionnelle, aller encore une fois simplement à l’essentiel s’est présenté comme une évidence, une cuisson au grill en fonte (NEFF).

Photographie culinaire de viande crue
Et d’autres beaux morceaux en chambre de maturation.

Les deux morceaux se sont avérés extrêmement et étonnamment tendres. Le bord (la croûte ?) a un puissant goût de lard grillé ou de viande séchée. Nous vous conseillons de juger par vous-mêmes du caractère exceptionnel et rare des différents produits (boucherie et charcuterie) ainsi que de l’accueil jovial de Tim et son collègue. Bien sûr, la qualité a un prix mais la santé aussi !

Il faut parfois être raisonnable. La si belle tranche de Wagyu n’est pas repartie pour le studio photo culinaire S’cuiz in (que de regrets !), ni la viande fumée de Wagyu, ni le lard de Colonnata ou les charcuteries de noirs de Bigorre, ni… mais il y aura d’autres occasions.

 

21 mars 2014
PARTAGER

Répondre

trois × deux =